23 mai 2010

Bis repetita dans 2 semaines

Un déménagement c'est bien. En abuser ça craint. A savoir, recommencer dans deux semaines, ça craint. Encore plus si on se réveille (à 7h30 du mat' un dimanche...) avec des courbatures de tous les côtés. Non vraiment, si j'avais couru un marathon ce ne serait pas pire (en même temps, je ne le saurai jamais puisque je ne ferai jamais de marathon). Alors quand je vois ce beau soleil, j'aurai envie d'aller me balader mais mes douleurs chroniques du jour me retiennent.

Le pire, c'est que je recommence dans deux semaines. Bon là ça va, grâce à Pôle emploi que j'aime, j'ai droit à 3 jours de déménagement + 1 jour de RTT pris en plus = 6 jours pour téléporter et téléranger mes cartons d'un appartement à l'autre. Ce qui devrait - si je m'en réfère à mon sens inné de l'organisation - me suffire également pour me reposer et profiter de mon balcon avant de recommencer le travail.

En attendant, je morfle. J'ai mal. Et malgré mon appel lancé sur face de bouc, j'ai trouvé aucun homme por venir me masser. Même l'un des déménageurs d'hier n'a pas voulu. J'ai tout essayé pourtant. Bon en fait, j'ai juste tenté de lui faire mon regard de biche mais ça n'a pas marché. Ah ces hommes...

Constat d'hier fait de moi à moi-même : c'est beau quand même un homme dans l'effort. Ca le rend encore plus merveilleux ! Et c'est aussi là qu'on se rend compte qu'il peut quand même bien nous servir à condition d'en trouver un. Pas qu'à masser non. Il peut aussi aider à déménager. Et à faire pleins d'autres trucs encore.

Posté par Maureen01 à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Bis repetita dans 2 semaines

Nouveau commentaire